mardi 12 octobre 2010

Pieces of memories

Je me décide enfin à poster quelques extraits de mon carnet de croquis (je vous épargne les pages où j'étale mes états d'âmes ainsi que celles qui sont trop moches).
J'ai quand même scanné un peu moins de la moitié des pages, ça donne une idée de la masse de croquis réalisés sur place !
Je dois avouer que je n'avais plus autant dessiné depuis longtemps... Les moments où on crayonnait toutes les quatre comptent parmis mes préférés (avec les couchsurfings et la quantité d'âneries racontés sur place).
Bien sur ces quelques croquis et anecdotes ne représentent qu'une infime partie de ce qu'on a pu vivre en trois semaines, et j'aurais aimé en faire le double, mais j'espère que ça donnera une idée à ceux que ça intéresse de ce qu'à pu être ce voyage.



Le tout premier croquis du voyage, dans le train Strasbourg-Paris, où Sonia et moi ressemblions encore à des filles dignes de ce nom.



Agra, où j'ai vomis sur le Taj Mahal.


Jaipur, couchsurfing chez Sunny et Neelum, hôtes formidables (nous étions 10 à loger chez eux) même si le souvenir de leur curry me brûle encore les lèvres.

Notre hôtel à Pushkar (le croquis à souffert, j'avais pas de fixatif), ville sainte où la viande est interdite mais où nous avons mangé du saucisson.





Udaipur, l'une des villes que j'ai préféré. C'est aussi l'un des endroits où j'ai le plus dessiné (avec Jaisalmer).


L'un de mes très nombreux "croquis de table à la fin du repas". Udaipur.

Aux temples jaïns de Ranakpur (magnifiques...), un enfant me dessine Ganesh pendant que Sonia distribue des tatouages malabar aux autres gosses. Notez le "met a foriener" !



Ranakpur, un hôtel perdu au milieu de la jungle, à quelques centaines de mètres du "crocodiles lake" (sans crocodiles).


Jodhpur, couchsurfing chez Ram dont les filles taguent nos carnets.



Jaisalmer, couchsurfing chez Lucky.


Une danseuse rajasthani à Khuri, le village d'où nous sommes parties pour aller dormir dans le désert. Le monde étant ce qu'il est (PETIT), nous avons retrouvé là-bas (au milieu du désert) deux marseillaises avec qui nous avons gaiement caracolées en chameaux.



A Jaisalmer, la ville aux milles terrasses où nous avons bu moults coca à 15 rupees.



A Mandawa, panne d'électricité au cours de laquelle nous essayons de dessiner dans le noir.

Considérations à faible portée philosophique

La mosquée de Delhi où nous avons refusé d'entrer, car les femmes occidentales avaient obligation d'enfiler une burka à fleurs bleue ou orange qui les faisaient ressembler à des rideaux de douche ambulants (point les indiennes, en manches courtes sous le minaret). Je précise que nous avions enroulé nos cheveux et nos épaules dans nos foulards, mais il faut croire que la femme occidentale est par définition indécente, même si elle est vêtue comme un sac à patate.



Temple Sikh à Delhi, parangon de tolérance après la mosquée. Le temple sert chaque jours des centaines de repas gratuits à tous ceux qui le souhaitent. Les hommes doivent se couvrir la tête au même titre que les femmes, qui ont le droit de célébrer l'office.


Couchsurfing à Gurgaon (banlieue de Delhi), chez Rouf, Zee et Sunny, DISCO-DISCO boys à qui nous devons beaucoup.


Dernier jour à Delhi. Le papier c'est un ticket de cinéma que j'ai niqué en mettant de la laque dessus...



Helsinki, 6 heures d'attente dans un aéroport glacial (sérieux, pourquoi mettre la clim quand il fait 12 degrés dehors ?)





Deux croquis du Monkey temple (d'après photo)



Le RICKSHAW c'est grave rigolo (même avec un chauffeur bourré dans la nuit sans phares)

2 commentaires:

Marianne a dit…

uaaah, géniaaal :)
et j'ai reçu ta petite carte postale, merciii !!

Anaïs a dit…

Ces dessins sont simplement splendides. Jme regalais deja des ptits mioches completement azimutés mais ces carnets de voyages sont à couper le souffle !